La Société des Etudes Océaniennes est la plus ancienne société savante du Pays. Créée le 1er janvier 1917, elle a « pour buts de grouper les personnes s’intéressant à l’étude de toutes les questions se rattachant à l’anthropologie, l’ethnographie, la philosophie, les sciences naturelles, l’archéologie, l’histoire, aux institutions, moeurs, coutumes et traditions de la Polynésie, en particulier du Pacifique Oriental » (art. 1er des Statuts).

Depuis mars 1917, elle édite et fait paraître à Tahiti le Bulletin de la Société des Etudes Océaniennes et le numéro de janvier-avril 2006 est le 306ème de sa collection. Tiré à 700 exemplaires, le Bulletin est envoyé gracieusement à chacun de ses membres (un peu moins de 450), à jour de sa cotisation annuelle, et qui résident en Polynésie Française en métropole et dans le monde entier. Le Bulletin est diffusé par ailleurs à environ 60 institutions académiques, historiques, scientifiques du monde francophone et du monde anglophone avec lesquelles elle noue des liens consistants et réguliers. On peut se procurer le Bulletin au siège de la SEO, ou en librairie à Tahiti, ou en formulant sa demande par e-mail.

Dès le début de sa création, la Société s’est dotée d’une bibliothèque qui compte aujourd’hui plus de 10 000 ouvrages en comptant journaux et périodiques ; certains sont rares et précieux. Sa bibliothèque est la plus importante de la Polynésie française et sans doute en Océanie orientale. Les livres, pour la plupart peuvent être consultés sur place. La SEO a constitué le premier inventaire informatique, non encore disponible sur Internet, de plus de 7000 ouvrages de sa bibliothèque.

Lors de la création du Musée de Tahiti et des Iles en 1974, les collections ethnographiques, archéologiques et artistiques de la Société ont été déposées à cet établissement situé à Punaauia Tahiti et forment une partie très importante des objets exposés. Sa collection de tableaux a été accessible au grand public lors de la célébration de son quatre-vingtième anniversaire en janvier 1997. Elle sera de nouveau accessible dans le courant du 1er trimestre 2007, à l’occasion des quatre vingt dix ans d’activité de la Société.

La Société a édité le « Catalogue des titres parus dans les Bulletins 1917-1997 » (BSEO n° 277) et elle a en chantier son actualisation. En partenariat avec le Service des Archives de Polynésie française, la numérisation des Bulletins de la SEO est en cours ; 180 numéros ont déja été scannés.

La SEO a publié le dictionnaire de la langue tahitienne (le Tepano), celui de la langue marquisienne (le Dordillon 1904), celui de quelques dialectes des Tuamotu (le Stimson 1964) et elle a réédité le dictionnaire de la langue magarévienne (le Tregear).

Par la réédition des dictionnaires des langues polynésiennes, la Société des Etudes Océaniennes participe à en raviver le goût. Cela est d’autant plus important que les locuteurs de naissance se raréfient. Savourons ces langues qui ont toute leur place au XXIème siècle.

Les statuts de la SEO sont disponibles au téléchargement (fichier PDF, 118ko).

Conseil d’administration au 29 février 2016

  • Monsieur Fasan CHONG, dit Jean KAPE, Président
  • Mme Josiane TEAMOTUAITAU : Vice-Présidente
  • M. Peter MEUEL : Secrétaire
  • Mme Sylvia RICHAUD : Secrétaire adjointe
  • M. Philippe RAUST : Trésorier
  • M. Yves BABIN : Trésorier-adjoint

Administrateurs :

  • M. Michel BAILLEUL
  • M. Jean-François BUTAUD
  • M. Robert KOENIG
  • M. Daniel MARGUERON
  • Mme Johanna NOUVEAU
  • M. Ricardo PINERI
  • M. Bruno SAURA
  • M. Frédéric TORRENTE

Membre d’Honneur :

  • M. Raymond Vanaga Pietri